Fermeture de l'association et annulation du festival Territoires Sauvages

En raison du contexte sanitaire, l’association Cistude Nature privilégie le télétravail et restera fermée jusqu’à nouvel ordre.

Par conséquent, l’ensemble des animations, sont elles aussi, annulées. Par ailleurs, conformément à l’arrêté du 14 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19, l’association Cistude Nature est tenue d’annuler la 3ème édition du festival Territoires Sauvages.
L’ensemble des activités annulées dans ce cadre seront à nouveau envisagées lors de la programmation de la 4ème édition en 2021.
Nous regrettons de ne pouvoir envisager ce temps fort de rencontres naturalistes. Au plaisir de vous retrouver pour la prochaine édition.

Nous restons joignables au 06 89 35 87 27 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et via nos mails respectifs.

Le virus ne se répand que grâce au contact entre personnes.

Toute l'équipe de Cistude Nature vous remercie de votre compréhension.

L’ensemble des activités annulées dans ce cadre seront à nouveau envisagées lors de la programmation de la 4ème édition en 2021.

Nous regrettons de ne pouvoir envisager ce temps fort de rencontres naturalistes et restons à votre disposition pour toute information complémentaire.

Au plaisir de vous retrouver pour la prochaine édition.

Les autres sites de l'association

logo sc 2lignes 2
LogoTS
SOS

Voir toutes les sorties

Pastoralisme et biodiversité : allier ces enjeux au bénéfice du territoire des causses de Dordogne

Les activités agricoles et la conservation de la biodiversité représentent pour les territoires des enjeux de plus en plus interdépendants à considérer en synergie. Pour cette raison, Cistude Nature et ses partenaires se mobilisent et accompagnent les agriculteurs dans la mise en œuvre de pratiques raisonnées en faveur de l’environnement. C’est le cas par exemple sur les causses de Dordogne où la reprise du pastoralisme, activité agricole durable et raisonnée, rejoint les enjeux de conservation écologique d’une espèce, le Lézard ocellé, et d’un paysage naturel patrimonial, les pelouses sèches calcicoles. Lancé en 2019, le projet s’active…

 
Au sein de la Nouvelle-Aquitaine, le département de la Dordogne recèle de richesses faunistiques et floristiques remarquables. Ainsi, le réseau des pelouses sèches, habitat protégé au niveau européen par la directive Habitat, y est particulièrement dense mais son état de conservation est critique, notamment par fermeture du milieu suite à la déprise agricole. Emblématique de ces milieux, le Lézard ocellé, espèce protégée et classée « en danger » sur la liste rouge d’Aquitaine, doit faire face à la disparition de ses habitats. La restauration d’une activité pastorale apporte justement des réponses à ces problématiques. Découvrons à travers cette vidéo comment les pelouses sèches, orchidées, papillons, Lézard ocellé et brebis sont liés…

Vignettes lecture article web

Ainsi  le maintien d’une activité agricole ancestrale, le pastoralisme, contribue à la préservation des pelouses sèches : le pâturage régulier des troupeaux évite aux causses de s’enfricher, au paysage de se refermer, au Lézard ocellé de voir son habitat disparaître.

Dans ce programme, financé par l’Europe, la Région et le Département Dordogne, les partenaires engagés ont imaginé un accompagnement total pour favoriser la reprise de l’activité pastorale. De son installation jusqu’à ses débouchés économiques, en passant par l’accompagnement pendant son activité pour assurer un bonus écologique à son activité en agriculture biologique ou raisonnée… l’éleveur bénéficiera des compétences de chacun. Aux côtés de Cistude Nature et du Conservatoire d’espaces naturels de Nouvelle-Aquitaine, chaque partenaire - le département, la chambre d’agriculture, la Safer… - a un rôle à jouer. Exemple avec le département de la Dordogne et la Chambre d'agriculture.

Vignettes lecture article web2  Vignettes lecture article web3

Les premiers temps du programme ont donc été consacrés à la prise de contact et aux rencontres des différents partenaires pour déterminer le périmètre d’intervention de chacun. Mais ce n’est pas tout ! Pour accompagner l’installation d’éleveurs, il faut déterminer des lieux, des sites opportuns, des zones où les enjeux pourront effectivement être liés. En parallèle, une série de diagnostics ont donc été lancés au Nord-Est de Périgueux. Avant de chercher un éleveur à installer, il faut se poser toutes sortes de questions : la disponibilité en eau, l’accessibilité, les ressources fourragères sont-elles convenables sur cette parcelle ? Quelle taille de cheptel de moutons ce site peut-il accueillir ? Quel est le degré de fermeture du milieu ? Son potentiel d’ouverture ? Son état écologique floristique ? Y a-t-il un réel potentiel d’accueil pour le Lézard ocellé ? …

A ce stade, 77ha ont pu être diagnostiqués, un site pilote est en cours d’identification et les partenaires identifiés se coordonnent pour poursuivre le travail en 2020…

Ce projet à forte valeurs socio-économiques, culturelles et environnementales va œuvrer en premier lieu avec le secteur du Pastoralisme mais également avec le réseau français des muraillers, mémoires d’un savoir-faire ancestrales sur le travail de la pierre sèche (construction de murets, abris, bories, etc.). Un retour aux sources et une valorisation des activités humaines, parfois oubliées, qui retirent un bonus écologique important : c’est gagnant-gagnant.

Affaire à suivre !

Actualités

  • Appel à bénévoles

    10 mars 2020
    Vous vous émerveillez devant le réveil printanier de la faune et de la flore ? Vous partez fréquemment en quête de cistudes, de grandes tortues, orchis grenouille ? Vos jumelles et carnet d'observatio...
  • Pastoralisme et biodiversité : allier ces enjeux a...

    11 mars 2020
    Les activités agricoles et la conservation de la biodiversité représentent pour les territoires des enjeux de plus en plus interdépendants à considérer en synergie. Pour cette raison, Cistude Nature e...
  • Retour en image sur les derniers chantiers bénévol...

    10 mars 2020
    Vendredi 28 février et vendredi 6 mars 2020, nous organisions deux chantiers bénévoles dans l'optique de la 3ème édition de notre festival Territoires Sauvages. L'un pour préparer des coussins en toil...
  • Elections municipales, ou comment sauver la biodiv...

    17 février 2020
    Le 15 mars prochain auront lieu les élections municipales. Elles représentent un rendez-vous et un enjeu majeurs, car c’est au niveau des communes que se prennent nombre de décisions qui concernent ...
  • Pour la protection intégrale des vipères française...

    08 novembre 2019
    Le futur arrêté fixant la liste des amphibiens et reptiles protégés en France métropolitaine n’accorde qu’une protection partielle à la Vipère aspic et à la Vipère péliade. Le texte légitime ainsi la ...
Joomla Templates by Joomla51.com